Accueil

Pourquoi un site ? Bof !
Et aussi d'autre raisons plus scientifiques, que je résume ici.

 Actualités...

Brexit, UE et la notion d'intérêt général. ici.
Shakespeare ou John Florio ? ici.
Orthographe, quelle réforme ? ici.
 
Laïcité : une définition rapide.
ici.
Qu'est-ce qu'une information : petite contribution à l'article de Daniel Bougnoux :
ici.
Mon interview par le site Atlantico (avec Pierre Duriot et Jean-Paul Brighelli) : ici.
La réforme des programmes école collège ici.
Supprimer les notes à l'école ? ici.
-- Un article (de moi !) sur les rythmes scolaires vient d'être publié dans le numéro 41 de la revue médium. Ici.
-- Et voici mes propositions concernant l'éducation morale, ici.

-- L'école en 1914, en pleine guerre, ici.
Le vivre ensemble, ce n'est pas la république. Ici.
 Le niveau baisserait donc ? ici.
Petit bilan sur la censure réclamée par l'Académicienne   Ici.
Les ABCD de l'égalité, hum ! Ici.
 Le numérique à l'école. Ici.
 La quenelle de Dieudonné en classe de Quatrième. Ici.
 Papillonnage sexuel et la coeur-d'artichaud-attitude rendent l'éducation plus difficile. Ici.
 Les classes préparatoires ? Ici.
 L'effet Dieudonné, aie-aie ! Ici.

 Le sénateur Dassault protégé par son immunité, scandale ? Ici.
Pas d'antiélitisme, mais il faut une surveillance... Ici.
 PISA : la chute continue. Et pourtant, il ne tient qu'à nous de l'arrêter. J'en dis quelques mots ici.
 J'aurais dû m'y attendre... on me demande quelles réformes sont souhaitables. Je n'y réponds pas vraiment, ici.
 Dans mon courrier : des lois pour une boboïsation des pratiques sexuelles ? Ici.
♠ Le harcèlement scolaire dont on parle est le signe d'une déficience dans notre conception de l'école et dans notre volonté d'éduquer. Voilà qui me rappelle les débats de la commission (dont j'étais!) sur la violence à l'école. Ici.
♠ Il y a certainement abus de langage à parler d'esclavage à propos de la prostitution. Au sens juridique, s'entend. Au sens psychologique, c'est autre chose. Ici.

La république se perd plus par ignorance ou oubli de ce qu'elle est que par les méchants qui s'emparent du pouvoir.
Elle se perd davantage par les vertueux que par les méchants.
On reste vigilant ici. Ici aussi.
Voici, en premiers éléments :
-- On entend Danièle Sallenave  défendre... la censure des idées dans l'édition. Ce ne peut être qu'une erreur ! Ici.
-- Sylviane Agacinsky qui brade l'État de droit pour punir les clients des prostituées ! Soit dit sans défendre spécialement la prostitution, seulement la République. Ici.
-- La présidente HDR de think tank different qui veut assouplir la république pour laisser place aux "identités multiples". Ici.
-- Et nos élites qui sont en train de faire main basse sur tous les postes à influence... Ici.

 Prof un jour, prof toujours..

Je me suis penché sur le sujet donné au bac cette année, pour les séries ES : « Que devons-nous à l'État ? »
Je tente, ici, une réponse en forme de corrigé.

 Mes publications... 

Tout ce que j'ai publié jusqu'à présent est épuisé. Je vais tenter, après rafraichissement de ces textes, de les mettre à nouveau en circulation.
Je viens de terminer un livre consacré à l'éducation morale. Encore quelques relectures et je publie.

Terminé et publié : un livre sur l'école de la Troisième République et la constitution de sa pédagogie. Je crois pouvoir établir qu'une vraie pédagogie n'évolue qu'assez peu et que nos « rénovations pédagogiques », en mettant en place une école qui n'enseigne plus, n'ont guère servi qu'à conserver leurs privilèges à ceux qui les ont déjà en empêchant tous les autrese d'accéder à la culture.  J'ai reçu un certains nombres de remarques sur ce livre dont certaines mériteraient d'être exposées et développées. Je le ferais, promis, mais, il me faut du temps.
Plus j'étudie cette période, la Troisième République, et plus je me rends compte que ce n'est pas pour rien que nous avons un tel système éducatif. S'il ne convenait pas à notre société, nous l'aurions changé. Mais avez-vous remarqué que plus nous réformons et plus nous agravons la situation ? Preuve que vous avons bien l'école que nous voulons. C'est ce que je tente de mettre en lumière ici.

Mes lectures...

Bien sûr, pas toutes mes lectures. Il faut le temps de rédiger une note. Mais voici un livre superbe sur l'Islam tel qu'on l'aime. Ici.
Et un autre de John Dewey, bien contextualisé et très actuel bien que de 1935. Ici.

Pour le moment, on ne peut pas me répondre mais on peut m'écrire  ici.